Appelez-nous
04 66 32 02 40
Ensemble s'engager pour réussir

Lycée général et technologique à Marvejols

Mot du Chef d’Etablissement Coordinateur 

Bienvenue,  

C’est avec joie et simplicité que je vous accueille sur le site de l’ensemble scolaire Saint Joseph-Sainte Famille. Aujourd’hui cet ensemble comprend une école maternelle et primaire, un lycée Général et Technologique, un lycée professionnel, de l’enseignement supérieur et un centre de formation ; avec un internat mixte. 

Notre priorité est d’accompagner le jeune, dans le respect, l’écoute, la rigueur, l’attention et la confiance. 

« Eduquer n’est pas un métier mais une attitude et une façon d’être. Pour éduquer, il faut sortir de soi et être au milieu des jeunes, les accompagner dans les étapes de leur croissance, en se mettant à leurs côtés. Donnez-leur une espérance, un optimisme pour leur chemin dans le monde ». Pape François 

A St Jo, chaque jeune apprendra, au-delà des méthodes de travail des savoirs, et savoirs faire, un savoir être, à mieux se connaitre, à faire des choix et à assumer ses actes… le fondement de sa vie d’adulte et de citoyen.

Je vous souhaite une agréable visite sur notre site. 

L'esprit St Joseph

Notre histoire

Tout commence en 1610...

1600-1650

La cour du roi vit dans l'opulence...

… pendant que d’autres vivent dans la misère.
Nous sommes en France, dans les campagnes du Velay.

Des dames cherchent à s’organiser…
Mgr de Maupas s'intéresse à ce que fait le Père Jean-Pierre Médaille

1610

Au cœur de cette détresse matérielle et spirituelle

l’Esprit de Dieu est à l’œuvre. Des hommes au grand cœur, pétris de foi se lèvent…

Ils s’appellent Jean-François Régis, Jean-Pierre Médaille, François de Sales, Vincent de Paul…

1644

Des dames cherchent à s’organiser…

Mgr de Maupas, Evêque du Puy en Velay, les encourage dans cette démarche.

Des associations de chrétiens se mobilisent…

Une révolution pour l’époque !
Au cœur de cette détresse matérielle et spirituelle

1647

Le Père Jean-Pierre Médaille, jésuite, sillonne les campagnes

Pour porter la Bonne Nouvelle de l’Évangile : dire à chacun combien il est aimé de Dieu.

Parmi ses auditeurs, des jeunes femmes qui portent en elles le désir de se donner à Dieu dans le service du prochain.
Mais dans le contexte religieux et social de l’époque, la vie religieuse n’est conçue que cloîtrée.

1648

Une révolution pour l’époque !

Le Père Jean-Pierre Médaille leur propose de vivre dans le monde leur vie donnée à Dieu, sans reconnaissance officielle pour pouvoir se consacrer au service du prochain : une révolution pour l’époque !

Oui, une consécration au cœur du monde, sans clôture, sans signe distinctif
afin de répondre aux besoins du temps. Aucune œuvre spécifique n’est privilégiée.

C’est ainsi que les sœurs fondent des ouvroirs pour les jeunes filles sans emploi, afin de leur donner du travail, visitent les prisonniers, ouvrent des hospices pour les personnes âgées et malades… se lancent dans toutes sortes d’œuvres sociales.

De nombreuses communautés naissent
Bonaparte et Pie VII signent un concordat.

15 octobre 1650

Mgr de Maupas s'intéresse à ce que fait le Père Jean-Pierre Médaille

et donne à l’association une reconnaissance officielle.
L’association secrète devient une congrégation reconnue en 1650, au Puy en Velay.
Le nom de Saint-Joseph lui est donné.

1650-1789

De nombreuses communautés naissent

principalement dans le centre de la France, dans les villes et les campagnes. Ces communautés sont autonomes, mais il existe entre elles des relations d’entraide matérielle et spirituelle.

Au moment de la Révolution française, les sœurs de Saint-Joseph payent un lourd tribut. Elles sont dispersées. Pour la plupart, elles rentrent dans leur famille ou vont chez des amis.

Plusieurs sont emprisonnées, quelques-unes sont exécutées au Puy en Velay, à Privas…

Les sœurs vont dans d’autres continents
Bonaparte et Pie VII signent un concordat.

1801

Bonaparte et Pie VII signent un concordat.

L’Église de France peut se réorganiser, mais sous le contrôle de l’État.
Les sœurs de Saint-Joseph sorties de la clandestinité sont regroupées en congrégations dans les diocèses où elles sont implantées. Il y a plus de 15 congrégations à la fin du 19°siècle.

1836

Les sœurs vont dans d’autres continents :

aux Etats Unis, au Canada, au Brésil, en Inde, en Afrique et ailleurs…

Les sœurs vont dans d’autres continents

De simples femmes saisies par le Christ, elles s’appellent Françoise, Claudia, Marguerite, Anna… L’amour du Seigneur les a saisies. Avec audace elles mettent en œuvre ce désir qui les habite de se donner à Dieu et au « cher prochain ».

Des femmes saisies de compassion pour ceux qui les entourent…
A l’écoute des besoins et attentes de leurs contemporains, elles se rendent présentes de diverses manières : instruction et éducation des filles, soins des malades, visite des prisonniers…

C’est là que va commencer cette fabuleuse aventure avec quelques femmes désireuses de donner leur vie à Dieu en servant le prochain.

Et ce que Jean-Pierre Médaille va leur proposer de vivre continue… plus de 360 ans après.

1950

1950

Les congrégations ou provinces d’un même continent se réunissent

et forment des fédérations : regroupements qui permettent entraide mutuelle et réalisations communes.

Qui sont ces femmes qui un jour du temps ont eu le courage et l'audace de tout quitter pour se "donner à Dieu et au cher prochain ?"

Simple

Mais qu’est ce qui pousse, qu’est-ce qui guide ces femmes à tout donner pour Dieu et les autres ?

Ce que Jean-Pierre Médaille leur propose est né de sa contemplation du Christ dans l’Eucharistie. En contemplant le Christ, totalement livré aux hommes et à Dieu son Père, le Père Médaille perçoit quelle doit être la vocation de son « Petit Dessein » : Unir les hommes entre eux et avec Dieu.

Ce projet est transcrit dans un texte appelé « Lettre Eucharistique. »

Dans un livre appelé « les Constitutions » le Père Médaille définit le but et la vie de la congrégation :

  • Aller dans le monde et travailler à la manière de Jésus qui s’est fait serviteur de tous pour que tous les hommes découvrent combien ils sont aimés de Dieu.
  • Rassembler des personnes désireuses de suivre le Christ et par leur vie même, permettre de découvrir cette expérience de communion qui dit quelque chose de la relation d’amour entre le Père et le Fils par le souffle de l’Esprit. Unis par leur différence, ils sont en relation entre eux et avec le monde.

Les sœurs de Saint-Joseph à la manière de Jésus, Marie, Joseph sont invitées par le Père Médaille à vivre entre elles et avec le « cher prochain » :

  • disponibilité
  • humilité
  • cordiale charité
  • accueil…

autant d’attitudes qui rendent simples la vie et les relations entre les personnes.
Une manière toute simple de vivre l’Évangile.

Parmi ses écrits, le Père Médaille a laissé un trésor : Les Maximes.
Des orientations spirituelles, des conseils proposés aux sœurs, mais dont chacun peut tirer profit pour vivre l’Évangile au service de Dieu et de tout homme, de toute femme, de tout enfant dont nous croisons le chemin.

1650 … 2018

Cette histoire commencée en 1650 mène au cœur de la vie de l’homme…

Croyants ou non, jeunes ou plus âgés, n’avons-nous pas à entendre cet appel à travailler à rendre les relations entre les hommes plus vraies, plus fraternelles, empreintes de respect, de cordiale charité, à faire que chacun là où il est, se sente écouté, aimé, accompagné.

Osons croire que nous sommes aujourd'hui convoqués à marcher ensemble !

Cette histoire commencée en 1650 mène au cœur de la vie de l’homme…
Cette histoire commencée en 1650 mène au cœur de la vie de l’homme…

Projet Educatif 

  • Accueillir chacun, adultes et jeunes, dans sa réalité et l’accompagner dans son accomplissement personnel. 
  • Permettre à chacun d’être reconnu et de tenir sa place. 
  • Favoriser la simplicité, la cordialité, la bienveillance, la convivialité. 
  • Eveiller et exercer de la responsabilité. 
  • Travailler à la communication et à l’unité. 
  • Vivre dans l’Enseignement Catholique, au Cœur des réalités locales et solidaires du monde et de l’Eglise. 
  • Accueillir, annoncer et célébrer cette Bonne Nouvelle de l’Evangile. 

A Saint-Joseph, c’est une Communauté Educative où chacun contribue au projet commun, dans le respect mutuel et à la place qui est la sienne. 

C’est une communauté qui travaille à la croissance des personnes, à la construction de la société et de l’Eglise. 

Projet d'Etablissement

Lycée Saint Joseph -Volet Culturel du projet d’Etablissement

Notre politique culturelle s’enracine dans la nature propre de notre établissement. A la fois professionnel, général et technologique. « Ensemble s’engager pour réussir » telle est la devise de notre lycée et le point structurant de notre réflexion.

Cet ensemble est composé d’élèves très différents dans leur profil d’origine, leurs attentes, leur culture.

Nous souhaitons que chacun puisse concourir à l’élaboration du savoir de l’autre et que tous puissent bénéficier d’une ouverture à l’univers culturel qui parfois leur fait défaut.

Nous œuvrons dans la mesure du possible avec les structures locales, partenaires régionaux et mettons en œuvre une politique d’ouverture à l’international. Nous souhaitons sensibiliser les élèves à tous les aspects et dimensions de la culture contemporaine.

Depuis deux ans notre établissement s’est ouvert aux métiers de l’Esthétique, Cosmétique et parfumerie. Cette nouvelle orientation est pour nous l’occasion de penser le projet fédérateur qui prendra effet dès la rentrée prochaine

Notre projet :

  • Permettre à chacun de se construire un parcours culturel riche et diversifié, pour cela élargir au maximum notre offre culturelle.
  • Valoriser l’interdisciplinarité et le brassage des élèves à l’intérieur de l’établissement pour permettre aux élèves de voir au-delà de leur filière.
  • Favoriser une approche vivante de la culture, susciter la curiosité et l’envie d’approfondir la réflexion.
  • Rendre l’élève acteur : dans l’élaboration de son parcours culturel, dans l’expression et la présentation de ses découvertes en la matière, dans la dimension critique de l’approche des œuvres et des pratiques culturelles.
  • Donner à chacun la possibilité d’élargir ses perspectives en se construisant des repères de façon à réussir ensemble en termes de Devenir Humain.

Nos actions en cours :

Actions in situ :

  • Option arts Plastiques, seconde, première et terminale. Exposition autour des travaux d’élèves.
  • Option théâtre secondes 1res et Terminales générales et technologiques avec intervention d’un partenaire DRAC Mme Fabienne Bargely ( 72 h)
  • Atelier Théâtre ouvert à tous les publics de l’établissement
  • -Organisation de spectacles théâtre pour présenter les travaux annuels des élèves de l’option ou de l’atelier.. Cette semaine même.
  • Projet de création d’une salle d’exposition au sein du lycée de façon à penser la vie culturelle à la fois in situ et hors les murs ( Partenariat avec le LAC de SIGEAN)

Voyages et sorties culturelles :

A la rencontre des lieux et acteurs de culture

Echelon local et régional :

  • Alès, le Cratère, participation à l’action Lycéens au Cinéma
  • Participation au prix Méditerranée des Lycéens.
  • Participation au Prix Goncourt des Lycéens
  • Projets inter lycées
  • Sorties aux archives Départementales.
  • Découverte du Sîte de Javols : Etude du patrimoine local
  • Participation et organisation de salons : Salon de l’automobile à Paris et Organisation dans notre ville de Marvejols du Salon de l’Esthétique et de la mode en Mars 2015 (action pérenne)
  • Participation au dispositif Lycéen Tour : Visite d’exposition à Nimes ( Carré d’Art) et du Musée Fabre( Montpellier) dans le cadre des journées découvertes.
  • Sorties théâtre dans le cadre de l’option et ouverte à tous.
  • Participation à Entrée Libre, festival de poésie organisé par le TMT
  • Mise en place de 3 journées labélisées Art et Culture en filière Littéraire d’abord, et à permettre à tous les élèves des filières littéraires de bénéficier d’une approche plus détaillée et plus systématique des lieux et acteurs de la culture contemporaine. Ces journées seront ouvertes à terme aux élèves de seconde qui sont inscrits en option arts plastiques d’abord puis à un public plus large encore.

Ouverture à l’international :

  • Voyages : Découverte de l’autre et de l’ailleurs. Ces voyages sont proposés dans un souci d’ouverture culturelle et de décloisonnement des classes :
  • Londres ( 1 semaine) en 2015
  • Valence, les Fallas en Mars 2015
  • Milan en octobre 2015 (Exposition Universelle) Nourrir le Monde
  • Croatie en 2018,
  • Pologne Cracovie, les camps de Birkenau et Auschwitz en 2019
  • Dubaï Exposition Universelle en 2020

Projet Fédérateur 2015-2019 :

La thématique retenue après consultation des enseignants est :

Souviens-toi, mémoire et identité.

Cette thématique sera investie par des moyens divers avec tous les publics de l’établissement.

Nous tenons à mettre en place un projet cohérent, qui permettra de jouer la complémentarité des approches et représentera pour chacun, à terme un enrichissement au-delà des aspects qu’il à pu lui-même approcher. La mutualisation des expériences étant aspect important de notre projet.

Objectifs :

  • Promouvoir ainsi la diffusion d’une culture générale riche et vivante à tous les niveaux et dans la majorité des disciplines.
  • Rendre les élèves acteurs dans leur parcours et leur donner envie d’aller au-delà, une fois qu’ils seront parvenus à donner du sens aux contenus culturels mis à disposition.
  • Permettre la découverte des métiers liés à la culture.
  • Créer du lien entre les filières et faire prendre conscience aux élèves de la complémentarité des formations, tout comme sont complémentaires les fonctions et professions dans une société.
  • Favoriser le travail en interdisciplinarité et en partenariat avec les structures culturelles et collectivités.
  • Eclairer autrement nos programmes scolaires et insuffler une dynamique différente dans la façon de les aborder et de travailler entre collègues.
  • Développer la capacité d’interprétation et de critique.

Formes d’action :

  • Rencontrer des œuvres, des lieux, des acteurs de la vie culturelle.
  • Faire du lycée un lieu d’échange et de réflexion.
  • S’initier à une pratique artistique.

Structures culturelles de proximité :

  • Immédiate : Théâtre de la Mauvaise Tête
  • Proche : Archives Départementales,
  • Vallon du Villaret
  • Association Mémoire de Rieucros
  • Sîte archéologique de Javols.

Ressources de l’établissement :

  • Salle de Théâtre, scène, pont d’éclairage et de sonorisation.
  • La grande majorité des salles de l’établissement a été équipée de vidéo projecteurs
  • CDI, Caméscopes, Equipement d’exposition (acquis et en cours d’acquisition) ; grilles et matériel d’exposition, cadres, panneaux

Moyens :

  • Enveloppe DAAC
  • Budget de l’établissement et participation de l’ APPEL
  • Participation des familles.

Actions prévues dans le cadre du projet fédérateur :

( en cours d’élaboration) :

  • Poursuite de la participation au Lycéen Tour
  • Sortie au Château d’Espeyran : objectif travail sur l’histoire de la France Afrique, questionnement sur l’archive, son statut, sa fonction, sa conservation… Notion de patrimoine.
  • Partenariat avec le TMT : Ecriture et temporalité … Mémoires du sujet.
  • Atelier Philosophie sur l’identité individuelle e collective. Perspective Bergsonienne.
  • Projection débat dans le cadre de ciné lycée.
  • Réflexion sur le tatouage, maquillage permanent et éphémère. La mémoire du corps : Baudelaire, le Maquillage : Transversal Esthétique, Philo, Français)
  • Visite du camp de Rieucros et des archives départementales : mémoire collective et appropriation.
  • Visite au pont du Gard : Mémoire collective et conservation , transmission.
  • Thématique auto fiction et /ou auto biographie en partenariat avec l’atelier théâtre.
  • Mise en place des Ateliers du regard ( cours de français, Arts Plastiques e philosophie ) en partenariat avec les Scènes Croisées. L’interprétation du texte et de l’image d’antan sera l’axe moteur de la réflexion.
  • Travail en relation avec l’enseignante en Arts Plastiques du  Collège notre Dame en vue de préparer les futurs lycéens à l’ouverture culturelle que propose le lycée.

Pourquoi Choisir l'Enseignement Catholique ?

Parce qu'on y trouve :

  • Des professeurs qui travaillent ensemble pour la réussite de tous les élèves.
  • Des équipes à l'écoute des jeunes et des parents.
  • Des établissements où l'on propose un sens de la vie à la lumière de l'Evangile, respectant la liberté de conscience de chacun.

Mais qu’est-ce qui différencie l’Enseignement catholique ?

  • L’Enseignement catholique, privé, participe au service public d’éducation. Il suit les programmes officiels et prépare aux examens publics.
  • La tutelle, diocésaine ou congréganiste, nomme le chef d’établissement. Celui-ci définit ainsi un projet d’établissement animé par la communauté éducative et chrétienne. Ensemble, ils mettent en œuvre les actions pédagogiques, sociales et pastorales.
  • Institution de l’Eglise catholique, l’Enseignement catholique est fort de son caractère propre : loi Debré du 31/12/1959, qui lie dans une même démarche l’instruction, l’éducation et la proposition de la foi chrétienne.

Quels sont les points forts de l’Enseignement catholique ?

  • L’ouverture à tous et le souci de chacun

L’Enseignement catholique s’engage à mettre la personne au cœur de la démarche pédagogique : accueillir et accompagner tous les élèves, quelle que soit leur différence, et porter une attention particulière à chacun.

  • L’appartenance à une communauté

L’Enseignement catholique veille à la participation de tous, enseignants, personnels, élèves, parents, à la mission éducative. Elle entend construire et faire vivre une vraie communauté.

  • Une Ecole pleine de sens

L’Enseignement catholique rappelle la dimension religieuse et spirituelle inhérente aux cultures. Elle vise à créer du lien entre les savoirs. Acquérir des connaissances doit aussi permettre de s'interroger sur le sens de la vie.

Des enseignants expérimentés et responsables

Des formations complètes

Un suivi personnel rigoureux

Des heures d’ouverture flexibles

VOIR NOS PDF

Inscrivez-vous sans plus attendre.